Afrique,  Mes voyages

Exploration du Sud de la Tunisie

Quatre jours à découvrir le Sud de la Tunisie, à travers Djerba et le Parc National de Jbil. C’est lors d’une rencontre entre professionnel du tourisme (agence de voyages et autocaristes), avec le magazine Bus et Car Tourisme de Groupe, que nous avons pu (re)explorer la Tunisie. Pays oublié qui souhaite attirer de nouveau les français. 

Djerba et le Parc National de Jbil en Tunisie

Jour 1: L’arrivée à l’hôtel

Après une arrivée assez tardive sur Djerba au alentour de 22h, nous avons été très bien accueillis par l’hôtel Rym Beach avec un dîner façon tapas, avant de partir nous reposer.

Jour 2 : Entre terre et mer

Rendez-vous à 7h, sur la plage pour un footing de 5 km avec des locaux se préparant au semi-marathon. Une belle manière d’admirer le lever du jour et de voir les pêcheurs en activité. Certains ont même fait un “plouf” dans l’eau, très rafraîchissant. Pour ma part, je me suis arrêtée aux mollets.

Workshop

Et oui, nous sommes quand même en Tunisie pour faire du business. Du coup, Workshop avec les partenaires (Assurinco, CroisiEurope, Mondial Tourisme et MSC Croisières) pour une découverte de leurs produits et services. J’apprécie beaucoup ce type de rencontre car c’est le côté humain qui est mis en avant.

Après trois heures d’échanges, nous avons déjeuner à l’hôtel. Buffet très diversifié entre nourriture locale et internationale. 

En route pour le désert

Ensuite, nous avons récupéré nos sacs à dos pour notre nuitée dans le désert. Etant en janvier, la nuit s’annonçait plutôt fraîche, même si durant la journée les températures restent très bonnes, environ 18 degrés.

C’est au niveau du ferry, passage entre Djerba et le reste de la Tunisie, que nous avons embarqué dans notre nouveau moyen de locomotion, des 4×4.

Sur la route, nous avons visité quelques sites, où des scènes de la Saga Star Wars ont été tourné. 

Puis, nous avons exploré une maison troglodyte, accueilli par une famille ayant préparé du pain et des spécialités locales. Nous nous sommes bien pris au jeu, jusqu’à porter des habits traditionnels. 

Puis direction Ksar, le campement Zmela pour la nuit dans le désert. Sur le chemin, nous avons pu admirer un magnifique coucher de soleil à travers les dunes. Des couleurs allant du violet, au bleu en passant par le orange, juste magique!

Nous avons ainsi quitté les routes goudronnées pour laisser place à la nature, et à la pénombre jusqu’à apercevoir au loin une lueur, celle de notre campement.

Le campement Zmela

En arrivant au campement, nous avons été répartis dans des tentes par deux. Qui dit campement, dit tente, dit pas chauffage et peu d’électricité. Juste de quoi nous éclairer à l’aide de petites lampes, un réel dépaysement.

Après, notre installation, faire le lit avec beaucoup de couvertures pour ne pas avoir froid. Nous nous sommes tous retrouvés dans la grande salle pour dîner.

Soirée dans le désert

Pour le dîner, nous avons pu manger une salade de crudité, de la soupe d’orge, un tajine de mouton aux légumes. Des oranges et des pâtisseries sucrées en dessert accompagnés de thé à la menthe. Je ne m’en lasserais jamais de ce thé, ayant une belle-famille maghrébine, j’en consomme souvent.

Le soir, nous nous sommes tous retrouvés autour d’un feu à écouter des chants, à faire la danse de la joie. Un moment très convivial. 

Puis, avec un petit groupe, nous nous sommes éloignés pour contempler les étoiles. Petit bémol, il y avait trop de lumières sur le campement. Du coup, nous avons du marcher quelques minutes pour nous retrouver derrière les dunes. 

Et là quel spectacle, juste mémorable. Je me suis posée sur le sable pieds nus pour profiter de la vue. J’ai quand même pris quelques clichés pour figer cet instant. Tellement paisible, le silence fut. Juste à contempler le paysage que le désert nous offrait.

C’est en rentrant vers la tente, que tout le campement est passé en “mode nuit”. Du coup je suis restée quelques instants pour admirer les étoiles.

Jour 3 – Oasis et Chenini

L’aube dans le désert

Surtout ne manquez pas le lever du soleil, il a eu lieu à 7h17 ce matin. Nous avons pu profiter de l’arrivée de l’aube depuis les dunes. Des couleurs pastels, des instants uniques, sans bruit, au milieu de nul part. Silence, ça tourne !

Avant le lever du jour, nous sommes partis prendre le petit-déjeuner. Et oui, une journée encore chargée. Il ne faut pas traîner. Au menu, du pain à tremper dans un mélange d’huile et de miel, avec du thé et quelques spécialités dont j’ai oublié les noms.

Marchant sur les dunes, à la recherche du meilleur point de vue pour découvrir le soleil à l’horizon. 

Puis, nous nous sommes amusés à prendre des photos en sautant sur les dunes.

L’oasis de Ksar Ghilane

Ensuite, nous avons pris la routede Ksar Ghilane pour découvrir un oasis. Ce n’est pas comme je me l’imaginais, j’avais plus l’image d’un oasis comme dans BD de Tintin.

Ce n’est pas forcément négatif, loin de là, mais quand on a une idée en tête, cela peut décevoir à la première impression. C’est un coin assez touristique, car si on souhaite avoir de vrais oasis, je pense qu’il faut être en plus petit groupe. Mais nous en avons bien profité, en nous baignons dans une eau à 32 degrés.

En repartant, nos conducteurs ont joué les cascadeurs en faisant du hors piste sur les dunes. Ça secouait beaucoup mais qu’est-ce que c’était fun !

Nous sommes arrivés à Ksar Hadada, un grenier fortifié près de Tataouine au Sahara en Tunisie modifié en hôtel. D’ailleurs, il est apparu dans le film Star Wars. Je n’ai pas retenu le numéro des épisodes par contre.

Chenini

Direction Chenini pour le déjeuner. Nous avons eu un très bon accueil de la part des locaux, étant suivi par la télé tunisienne, ils ont vu les choses en grand.

Nous avons déjeuner au restaurant Mabrouk , pour l’entrée nous avons eu droit à une salade de crudité, une soupe d’orge et une brique d’oeuf. Déjà bien complet pour ce début. Pour le plat, ce fut du couscous, depuis le temps que j’en rêvais. C’est un des mes plats préférés. Il était relevé et épicé comme j’aime. Pour le désert, nous avons des fruits et des cornes de gazelle au miel. 

Tataouine

Ensuite, nous avons fait un escale à Tataouine. Le temps que les véhicules fassent le plein. Nous avons pu explorer la ville, en arpentant les étalages du marché : mélange d’odeur d’épices, d’orange, de fenouil, de thés…

Connaissez-vous l’origine de l’expression «partir à Tataouine»?

Parfois entendue pour parler d’un individu partant au bout du monde. Mais pourquoi parlons-nous de « Tataouine» ?

Au risque de décevoir certains fans de la Saga Star Wars, le terme qui a inspiré la planète «Tatooine» de Star Wars, n’est pas première à l’expression. Tataouine désigne une ville au Sud de Tunisie. Et plus particulièrement, un ancien bagne militaire français, situé au sud du pays.

Cette expression concerne donc les militaires, utilisée pour désigner de soldats coupables d’insubordination, contraints de purger une peine loin de la Métropole. Une prison qui deviendra jusqu’en 1938 le réceptacle des «déserteurs», des «insoumis des Bat d’Af» et des «condamnés de droit commun».

Fin du désert

Ensuite, nous avons pris la chaussée Romaine «Elgantra» pour rejoindre l’Île de Djerba.

Dernière soirée en Tunisie

Ce soir, nous nous sommes préparés pour la soirée “vêtue” de blanc, pour aller dîner au Haroun, sur le port de Houmt Souk. Ensuite, nous nous sommes arrêtés dans un bar lounge de l’hôtel Hôtel Sidi Mansour sur le chemin de notre hôtel pour quelques mojitos.

Jour 4 – Djerba et ses artisans

Les artistes

Découverte de Dar Jilani, Maison des arts et des métiers. Une très belle rencontre avec ses artistes. Ils nous ont fait quelques démonstrations. Leur but est de créer des oeuvres d’art à partir de produits jetés. Par exemple, une fourchette, pour en faire un bracelet, du carton pour en faire une toile avec une peinture, ou encore utiliser des miroirs comme support pour créer des peintures. D’ailleurs, certains d’entre nous sommes repartis avec un miroir peint. Une belle attention ! 

Le déjeuner avec vue sur la plage

Normalement, nous devions continuer vers Houmt Souk, pour se balader dans les ruelles du souk traditionnel, mais le temps nous à manquer. Du coup, nous sommes directement aller déjeuner au Sentido Beach Djerba Hotel. Très beau choix pour ce dernier repas face à la mer ! 

Merci d’avoir été jusqu’à la fin de cet article sur mon séjour à Djerba. J’espère que cela t’aura donné envie de voyager à ton tour. Même si je sais que compte tenu de la situation actuelle, c’est pas pour tout de suite. Au moins, ça fait voyager l’esprit. Allez on reste positif, nous sommes en vie ! =D

D’ailleurs, je t’invite à lire mon article “Voyager depuis son canapé” pour te donner des idées si tu t’ennuies !

La Tunisie fut une belle découverte, et je souhaite l’explorer de nouveau en plus petit comité par contre.

2 Comments

  • RIVERE Aurélie

    Bonjour Maëlle,

    Quel bel article qui fait voyager, les photos sont splendides.

    Moi j’essaye de me remémorer de vieilles sorties Duclos et je reposte des vieilles photos sur instagram.

    C’est fou j’en parlais avec mes copines de bus mais c’est un des trucs qui me manque le plus les sorties.En envoyant aussi un message de soutien à Stéphane je lui disais que ça me faisais de la peine cette situation pour vous autres, je ne pensais pas vous apprécier autant. 🙂

Laisser un petit mot

%d blogueurs aiment cette page :