Mes voyages,  Océanie

15 jours en Nouvelle-Zélande #1 – Île du Nord

Après quelques semaines, j’ai enfin pris le temps de revoir mes notes et les photos de notre séjour de 15 jours en Nouvelle-Zélande. Pour ce premier article, nous partons à l’aventure sur l’Île du Nord à travers les villes d’ Auckland, de Rotorua, du National Park et de Wellington..

La seconde partie du voyage se situe sur l’Île du Sud (bientôt disponible). De plus, pour les fans de la Saga du Seigneur des Anneaux et du Hobbit, vous trouverez pas mal de lieux de tournage des films au cours de notre séjour.

Voyage à l’autre bout du monde. Si vous creusez à Paris… vous tomberez directement dans l’Océan Pacifique, au Sud-est de la Nouvelle-Zélande.

L’Île du Nord : 15 jours en Nouvelle-Zélande

Jour 1 – Auckland

Après 33 heures de vol, nous voilà prêt pour 15 jours en Nouvelle-Zélande. Etant arrivée vers 10 h, nous avons pris le temps de déposer nos affaires à notre hôtel. Après 15 minutes de marche, nous voici au coeur d’Auckland. Nous nous sommes dirigés vers le port via Albert Street avant de s’arrêter pour manger à Federal Delicatessen.

Puis direction le 51e étage de la Skytour pour y admirer une vue imprenable sur Auckland. Malgré quelques nuages, nous avons pu découvrir toute l’étendue de la banlieue et de la baie Shoal.

Pour information, si vous êtes mordu de sensation forte, je vous recommande le Skyjump ou le Skywalk avec la société Bungy.

Prix pour accéder à la Skytour : 32 dollars NZ / pers

Ensuite, nous avons repris notre promenade vers le port, puis par les quais en direction du Habour Bridge. Une particularité pour cette journée est, un jour, férié pour les néo-zélandais (28 octobre 2019, Fête du travail). Du coup, il y a eu plusieurs animations retraçant la Culture Maori.

Pour le goûter, nous avons dégusté une bonne glace chez Giapo, glacier très réputé dans le monde. Ils font des glaces uniques, de véritables oeuvres d’art, je vous laisse découvrir leur site internet.

En rentrant vers l’hôtel, nous sommes passés à travers le parc Albert. 

Jour 2 – Péninsule de Coromadel et Hot Water Beach

Ce matin, nous avons petit-déjeuné chez Bagel Love avant de récupérer notre voiture chez Budget. Bon rapport qualité prix environ 600 $ NZ pour treize jours, sans assurance ayant payé par une carte premium.

Direction la péninsule de Coromandel

Cathedral Cove

Bien installés dans notre voiture, nous partons pour la péninsule de Coromandel à Hahei exactement. Attention, en Nouvelle-Zélande les voitures roulent à gauche. Un petit rappel « Check right, go left ! ». Arrivant pour l’heure du déjeuner nous avons manger dans une pizzeria, avant de partir pour la randonnée Cathedrale Cove. 

Pour éviter de payer le parking à l’entrée de la ville et la navette pour se rendre au Parkplatz Cathedral Cove, nous avons garé notre voiture sur le parking de la plage de Hahei. Cela ajoute seulement 10/15 minutes de marche à la randonnée de 1h15 aller-retour.

Savez-vous que la plage de Cathedral Cove figure dans le Monde de Narnia, le Prince Caspian ? C’est lors du passage du métro londonien au sable blanc du Monde de Narnia au tout début du film.

Hot Beach Water

Après cette balade, nous avons continué notre route vers les « Hot Water Beach ». 

Le secret de ce lieu

Des sources thermales d’origine volcanique s’écoulent à une quinzaine de mètres de profondeur. C’est par deux fissures souterraines que l’eau bouillante remonte lentement à la surface. Avec un débit de 15 litres par seconde, l’eau réchauffe le sable et se mélange avec l’eau de mer.

Dès lors, il suffit de creuser pour faire jaillir l’eau chaude. En quelques minutes, on peut créer une piscine naturelle très chaude. Un vrai bonheur de pouvoir s’allonger et se relaxer sans avoir peur de rentrer dans l’eau. Attention, l’eau peut-être très brûlante.

Après une heure à creuser et à profiter de ces bains chauds, nous avons repris la voiture en direction de Waitomo Orchard B&B, notre logement pour la nuit. C’est donc partie pour 5 h de route.

Jour 3 : Waitomo et Rotorua

Waitomo Glow Worms Cave

Après un petit-déjeuner copieux dans notre B&B, nous partons en direction des Waitomo Glow Worms Cave (grotte de vers luisants) pour une visite de 45 minutes. Les trente premières minutes sont consacrées à l’exploration de la grotte et à décoder le mystère des vers luisants et de leur alimentation. 

La barque

Ensuite, nous avons embarqué dans une petite barque flottant sur la rivière souterraine. A la fin de l’embarquement la guide a réclamé un silence complet. De plus, notre vue s’est habituée progressivement à l’obscurité de la caverne afin d’admirer « un ciel étoilé ».

Savez-vous que plus un ver luisant a faim et plus il brille pour attirer une proie ?

Malheureusement, la prise de photo est interdite, je vous laisse admirer le spectacle d’images tirées de leur site internet

Whakarewarewa – The Living Maori Village

Durant notre périple en direction Whakarewarewa, nous avons fait escale dans un fastfood « Wendy’s », avant d’arriver au dernier village habité par de vrais Maoris. Lors de cette visite, vous serez surpris par son côté authentique, peu populaire. Pas de paillettes, ni de froufrou, juste une peuple qui essaie de transmettre sa culture. Nous avons assisté à un Haka et à des chants en petit comité, puis direction la zone géothermique du village.

Zone géothermique et volcanisme

Dans toute la ville de Rotorua, nous avons pu apercevoir des fumeroles s’échapper de la terre entre deux arbres, au milieu d’un jardin ou d’une bouche d’égout ! L’odeur de soufre est très présente, cela fait penser à de l’œuf pourri. Il est vrai que nous sommes au cœur d’un volcan, ou plutôt de sa caldeira, englobant Rotorua et son lac. 

Du coup, dans ce village Maori, vous y trouverez des bains chauds, des fours naturels et beaucoup de points d’eau.

Après ces 45 minutes à en apprendre plus sur la culture Maori, nous sommes partis explorer leur parc géothermique en découvrant des eaux vertes, turquoises…

Jour 4 – Hobbiton

Réveil assez matinal pour changer ! En route pour le parc Hobbiton Set Movies situé à une heure de Rotorua. Attention, à bien réserver deux à trois jours avant pour être sûr d’obtenir l’horaire souhait avec ou sans lunch.

Peter Jackson a passé son enfance en Nouvelle-Zélande et depuis la lecture de la Saga Seigneur des Anneaux, il s’est toujours imaginé produire ce film et plus particulièrement en Nouvelle-Zélande, due à la faune très spécifique de son pays.

Il a passé des heures en hélicoptère avant de trouver le lieu parfait où construire le village Hobbiton, et c’est grâce à l’arbre au-dessus de la maison de Bilbo Saquet que le lieu a été choisi.

Vous voyez la photo du lac juste au-dessus ? Durant le tournage, ce lac a représenté un réel problème pour le producteur Peter Jackson, enfin plus particulièrement les grenouilles y vivant. Du coup, une personne a été embauchée, puis déguisée en Hobbit et placée à côté du lac. Son travail fut  de jeter une pierre dans l’eau afin de faire taire les grenouilles le temps de tourner une scène.

Les mystères du tournage

Autre anecdote du tournage, photo ci-dessous. Lors du premier épisode, pendant l’anniversaire des 111 ans de Bilbo, le réalisateur a souhaité rendre ce passage authentique en trouvant 101 personnes (enfants comme adultes) à déguiser en hobbit.

Mais ce n’est pas tout, il a même servi de la vraie « bière » aux figurants pour plus de réalisme. Attention, les figurants passaient boire une bière à plus de 4° degré, cependant elle était à peine à 1° degré. Plusieurs d’entre eux ont ressenti les mêmes effets qu’avec une bière dite « normale » ! Très psychologique, vous me direz ….

Pour finir sur les anecdotes du tournage. Savez-vous que Peter Jackson a fait venir la vraie fille de « Sam » pour la scène finale de la Saga « retour à Hobbiton » ?

Nous avons choisi le tour de 10 h suivi d’un buffet pour vraiment profiter de l’ambiance. D’ailleurs, le chapiteau peut être loué pour des réceptions de mariage, je n’imagine même pas le tarif …

Puis direction le Park Tongariro (trois heures de route). Sur le chemin, nous avons fait plusieurs arrêts afin d’admirer la beauté de l’Île du Nord.

Huka Fall
Lac de Taupo

D’ailleurs, nous nous sommes arrêtés à Taupo afin de faire quelques achats pour la suite de notre séjour : snacks, médicaments, gasoil. Puis direction National Park pour les deux prochains jours.

Jour 5 – Tongariro Alpine Crossing

Qu’est-ce que la Tongariro Alpine Crossing ?

La Terre du Milieu, cela vous dit quelque chose ? Voici pourquoi la plupart des touristes choisissent-ils la Nouvelle-Zélande comme destination. En effet, grâce à la Saga Seigneurs des Anneaux, ce pays a connu un réel boom touristique. Ce qui nous amène donc au fameux Tongariro Alpine Crossing : une randonnée de six à huit heures prenant place sur la Montagne du Destin !

Nul besoin d’être un fan de la saga pour apprécier cette randonnée, selon l’office de tourisme de la Nouvelle-Zélande, elle est classée dans le top 10 des meilleures randonnées du monde et numéro 1 pour la Nouvelle-Zélande!

Ce qu’il faut savoir avant de tenter l’expérience :

C’est 19,4 km à travers les montagnes. Vous y découvrirez le mont Tongariro, le Mont Ngauruhoe, « dite la montagne du Destin », le Mont Ruapehu, le cratère rouge, les lacs d’Emeraude, le lac bleu… Cela prend entre 6h et 8h de marche avec les pauses photos.

Il faut vraiment faire attention à son équipement :
– chaussures de marche ou de bonnes baskets
– coupe-vent imperméable
– gants, écharpes… s’il neige (saison hivernal de mai à octobre). Nous avons effectué cette randonnée début novembre et il faisait entre zéro et cinq degrés au sommet, il y avait encore beaucoup de neige.
– 1L d’eau par personne + pique-nique ou snacks
– sac à dos confortable
– crème solaire
– papier toilettes ou mouchoirs
Je vous invite à bien vous renseigner pour la météo afin de ne pas partir à l’aventure. Le tracé est bien notifié donc pas moyen de se perdre, mais vous pouvez être surpris par le changement de temps, le vent et autres intempéries.

Pick-up à 7h du matin devant l’auberge pour trente minutes de bus afin d’être déposé à Mangatepopo car park, pour finir à Ketetahi car park. Compter environ 40$ aller-retour en bus, organisé par notre logement.

Vous trouverez davantage d’explications sur le blog destination-nouvellezelande et sur le site officiel.

En tout cas, cette expérience fut l’une des plus belles de Nouvelle-Zélande et l’une des plus mémorables juste après notre voyage en Islande

L’ascension très matinale. Il y avait du brouillard le matin, mais nous avons été très chanceux pour la suite. 
Après 9km, place à la descente, c’est à partir d’ici que vous trouverez les plus beaux décors : cratère rouge, lac d’Emeraude, lac bleue et une vue imprenable sur les plaines.

Après cette randonnée, nous rêvions que d’une chose d’un bon bain chaud. Et oui, nous avons choisi une auberge de jeunesse avec des « hot polls » pour se relaxer après cette ascension de 19,4km.  Puis, nous avons dîné au pub du coin, Le Schnapps. L’un des seuls ouverts en cette période creuse, étant donné que la station de ski est fermée.

Jour 6 – Sur la route de Wellington

Après une bonne nuit de sommeil, nous voilà paraît pour quatre heures de route en direction de Wellington, dernière ville avant l’île du Sud. 

Quand il y a beaucoup de route, je vous conseille de le faire dans la matinée, cela passe plus vite, surtout quand vous ressentez encore le décalage horaire.

Weta workshop

A notre arrivée à Wellington vers midi, nous sommes directement allés au Weta Cave Shop. Ceux sont des spécialistes dans la création d’effets spéciaux pour le cinéma et la télévision. 
Savez-vous que le succès de cette histoire a commencé dans une chambre d’appartement à Wellington appartenant à Richard et Tania Taylor. Ils s’exercent à la création de prothèses et d’effets spéciaux. Un jour, ils ont fait la rencontre de Peter Jackson, faisant encore que des films expérimentaux, et une synergie s’est créé à travers la qualité de leurs travaux. Weta obtiendra sa renommée mondiale quelques années plus tard lorsque Peter Jackson réalise le Seigneur des Anneaux.

Découverte de la ville 

Wellington, une capitale dans le vent…

Après avoir déposé nos affaires à l’hôtel, nous sommes partis déjeuner chez Ekim, un foodtruck à l’angle d’une rue. De très bons burgers aux noms assez atypiques ….

Ensuite, nous avons sillonné la « Cuba street », l’une des rues principales de la ville, regroupant des restaurants, des magasins, mais surtout des boutiques de créateurs et quelques galeries d’arc. N’hésitez surtout pas à rendre dans les boutiques pour en prendre pleins les yeux.

Arrivés sur les quais, nous avons longé le port en direction du funiculaire, dit « Cable Car ». Un incontournable à Wellington pour admirer une vue panoramique sur toute la ville et sa bay, surtout si vous êtes que de passage.

Puis, nous sommes rentrés à l’hôtel avec un plateau de sushis pour une soirée plateau tv.

Jour 7 – Le ferry

Nous avons pris un ferry à 8h du matin, car il y a trois heures pour rejoindre Picton sur l’Île du Sud. En plus de cela, nous avons du déposer la voiture de location, afin d’en reprendre une autre de l’autre côté. L’avantage, c’est de n’avoir qu’à payer le billet passager pour une cinquante de dollars nz par personne, alors que pour une voiture, il faut compter 300 $ NZ.

Le temps passe si vite, c’est un pays tellement magique. En plus d’avoir la voiture, cela permet d’aller à notre rythme. Nous réservons les logements au jour le jour. D’ailleurs, nous nous sommes beaucoup inspiré du blog Destination-nouvellezelande. A dans quelques jours pour l’épisode #2 sur l’Île du Sud !

Mais n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à vous rendre dans la rubrique Voyages pour suivre d’autres aventures.

2 Comments

  • RIVERE Aurélie

    Superbe voyage, j’avais hâte de lire l’article. Même si je ne suis pas fan du seigneur des anneaux, ça donne envie de visiter le village des hobbits, ça m’a l’air fantastique. J’aime beaucoup la photo qui illustre l’article également, et le reste des photos sont très jolies. J’ai hâte de lire la suite.

Laisser un petit mot

%d blogueurs aiment cette page :