visiter Dublin en une journée Temple Bar
Podcast Voyageurs et Expatriés

Portrait #8 – Nadège expatriée en Irlande depuis 8 ans

Nadège est française et est expatriée en Irlande depuis 8 ans. Elle est partie pour ses études et elle est tombée amoureuse de ce pays par sa culture et ses habitants. Au cours de son interview, elle nous racontera comment c’est d’être étudiante, ce qu’il faut savoir, comment sa vie s’est organisée, en étant seule loin de sa famille. Puis, elle s’est créée son cercle sociale. Nadège a décidé de rester vivre là-bas. Du coup, elle nous explique comment elle s’est intégrée et comment elle a fait pour s’émancipée pour sa vie professionnelle.

Nadège expatriée en Irlande

En plus de cet interview Nadège nous partage quelques informations en tant qu’expatriée en Irlande. Ce qu’elle aime, ce qu’elle apprécie le moins et aussi les lieux à ne pas manquer en Irlande.

Ce que tu aimes en Irlande ? 

  • La qualité de vie : Très différente de la France, les gens sortent beaucoup plus, mangent dehors, profitent de la vie, etc. Tout le monde ne va pas aimer la vie ici. Mais de mon point de vue, je m’y sens mieux qu’en France, même si j’aime beaucoup la France.
  • Les gens en général : Et non ce ne sont pas des cliches, les gens ici sont généralement plus abordables, chaleureux et aidant qu’en France.
  • Le train de vie est différent, c’est beaucoup plus relax et donc moins stressant.
  • Les encouragements et compliments. Ici, si quelqu’un pense du bien de vous ou de votre travail, il vous le dira. Que ce soit au travail ou à l’école. Ce genre de choses est mis en avant et personne n’a de problème à dire bravo ou à vous élever plus haut.
  • Ma nouvelle famille et vie : Ces huit années passées m’ont permis de me faire de nouveaux amis et grâce à mon copain. J’ai une seconde famille qui m’aide et m’accompagne dans mon quotidien. Surtout ils m’aident à pallier au manque ma propre famille qui est en France. Je pense qu’ils représentent 90% du pourquoi je suis encore ici !

Ce que tu apprécies le moins en Irlande ? 

  • Le temps… Moi, qui viens du sud, c’est parfois assez compliqué. Mais on apprend vite à apprécier le beau temps et les vacances qui se font rare.
  • Le nombre de vacances que l’on a dans l’année. Ce qui représente 20 jours. Seulement. Les RTTs n’existent pas. Donc oui, ce n’est pas énorme.
  • Les jours fériés. Je dirais qu’en France nous sommes les champions du nombre de jours fériés avec 12 à notre actif. Ici c’est plutôt 9
  • Le taux des crédits (quelque soit le crédit demandé) est très élevé comparé à la France.

Les lieux à ne pas manquer en Irlande ? 

  • Les bars – tout sauf de Temple Bar surtout si vous voulez vous mélanger aux locaux.
  • Phoenix Park et ses nombreux cerfs/biches.
  • The Cliffs of Moher – magnifique – j’y suis allée 4 ou 5 fois, et je compte bien y retourner. Conseil : louer une voiture… les bus tour ne laissent pas le temps d’explorer et de profiter. Pour en savoir plus !
  • The Botanic Garden – le Jardin des Plantes en gros. Très jolie, une belle balade en perspective. (un de mes coups de coeur aussi – article – Maëlle)
  • Howth (petite ville ou petit village côtier) – à 30 min en Dart (sorte de train) environ du centre-ville. Très belle vue sur la mer et très belle balade à faire. Si vous êtes chanceux vous pourriez même y apercevoir une Otarie ou même plusieurs 😊 ! Plus d’info par ici !

Changement culturel

La vie ici est vraiment différente de la France et il faut vraiment y vivre pour comprendre. Par exemple, les horaires des repas sont très différents de ce que l’on connait en France. Le dîner se prend généralement entre 16h et 18h (ça peut différer suivant les personnes) et ce qui est servi n’est généralement pas ce que nous connaissons non plus. Les légumes sont bouillis et servis tel quel sans sauce ou autre hormis de la gravy (je ne saurais expliquer ce qu’est ce truc lol).

Les sorties se font, quelques soit le temps dehors (pluie, vent, grand froid, etc.) et les restaurants ne durent pas plus qu’il n’en faut. En revanche, les bars sont « the place to be », si vous voulez vraiment vivre et ressentir la vie irlandaise. Beaucoup de bars ont des groupes qui jouent en live et souvent la musique irlandaise est de la partie. Ce qui vous fera en plus écouter un concert à l’unisson de tous les irlandais du bar, frissons garantis ! Par contre, je conseillerais à tout le monde d’éviter les bars qui se trouvent à Temple Bar. Premièrement il y a mieux, ! Deuxièmement, ceux se sont des attrapes touristes et ce n’est pas vraiment la destination à privilégier, si vous voulez une vraie nuit à l’irlandaise. 

Pour finir sur ça, les horaires de fermeture des bars ne sont pas ce que nous connaissons. Ici, c’est plus du genre à fermer vers 1h30/2h du matin. Certains endroits resteront ouvert plus tard, mais généralement ce n’est pas plus que 4h du matin.

Dublin est très cosmopolite et si on vient d’une petite ville ou pas aussi cosmopolite le changement culturel se ressentira encore plus. La ville est en elle-même assez petite. On a vite fait le tour à pieds ! Mais ça bouge beaucoup et tout le temps, donc dur de s’y ennuyer !

Expatriée en Irlande, l’administration

Les économies

Avant de vous expatrier, assurez-vous d’avoir de bonnes économies. Logique, vous me direz mais sachez que pas du tout. J’ai travaillé avec des personnes venant de différents pays qui se retrouvaient en galère financière en arrivant. Ils n’avaient pas pensé au fait que leur premier salaire ne tomberait pas de suite, que leurs taxes seraient telles qu’ils perdent la moitié de leur salaire ou que les loyers + déposit sont plus élevés que ce qu’ils avaient imaginé… 

Les loyers

Les loyers n’ont pas de limite ici et il est très facile de se retrouver à partager une chambre, tout en payant un loyer de 700 euros par mois. Donc faites un tour sur daft.ie (le plus populaire) et faites-vous une idée des loyers. Ensuite, prévoyez la même somme pour le déposit. Surtout, n’envoyez d’argent tant que vous n’avez pas vu les lieux sur place et reçu les clés (la pareil, j’ai déjà entendu des histoire – vraies). Une idée, reprenez un Airbnb pour les premières semaines.

Carte européenne

Assurez-vous d’obtenir votre carte européenne d’assurance maladie car elle pourrait vous être utile. Je pense que vous pouvez l’obtenir en allant directement auprès de la CPAM là où vous vivez ou par le service en ligne.

PPS Number

Si vous venez pour le travail, assurez-vous d’obtenir votre PPS Number (ou PPSN). C’est en gros votre numéro de sécurité sociale ici en Irlande. MAIS, pour l’obtenir, vous devez soit avoir une lettre de votre employeur, soit de votre établissement scolaire, si vous êtes étudiant. Auquel cas vous n’obtiendrez surement pas votre PPSN car le gouvernement irlandais a durci les règles d’obtention et sans raison valable ils ne le délivrent pas. Ne pas avoir de PPSN ne vous empêche pas de travailler en Irlande ou de toucher un salaire. En revanche, ne pas avoir de PPSN impactera le niveau de vos revenues car vous serez taxé à hauteur de 50% (maximum) de votre salaire. Bon à savoir : une fois votre situation régularisée, vous devriez percevoir l’excès de taxes prélevées jusqu’à votre régularisation avec la prochaine paye.

Carte bancaire

Niveau bancaire, étant en Europe, vous n’êtes pas obligés de changer de compte mais ça peut vous être demande par votre employeur.

Pour votre loyer, par cash pas de soucis, mais si c’est par virement bancaire au propriétaire celui-ci peut ne pas accepter. Bon à savoir : l’ouverture d’un compte bancaire se fait généralement après obtention de votre PPSN. Certaines banques peuvent accepter de vous ouvrir un compte sans PPSN avec attestation de votre employeur (une lettre généralement), mais c’est souvent du cas par cas.

Ayant été expatriée en Irlande durant 18 mois, et si tu souhaites en savoir plus sur l’administration et autres points pour t’expatrier, j’ai écrit une FAQ : s’expatrier en Irlande à ce sujet ! Bonne lecture.

“We don’t remember days, we remember moments”

Cesare Pavese

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *