Kerry Expatriation à Dublin
Podcast Voyageurs et Expatriés

Portrait #14 – Retour sur l’expatriation à Dublin de Sarah

Sarah a vécu quatre ans en Irlande, et depuis deux ans, elle est retour en France. J’ai souhaité à travers cet interview, montrer ce qui l’a poussé à partir vivre une expatriation à Dublin.

Sarah est partie en tant qu’étudiante sur Dublin, elle a dû effectuer toutes les démarches n’ayant pas eu de partenariat d’école. Puis, après ses études, elle a souhaité continuer son aventure en trouvant un emploi dans le service client.

Ici, Sarah nous dit ce qui l’a poussé à “sauter le pas”, les démarches qu’elle a effectué, avec ses erreurs et ses réussites. Nous sommes tous capable de voyager, de s’expatrier. Ce qui diffère entre ceux qui osent et ce qui n’osent pas, c’est nous-même. 

Nous sommes l’obstacle vers nos rêves mais aussi le carburant si nous mettons toutes nos envies dans ces projets. J’espère que le parcours de Sarah, t’aidera à sauter le pas et à vivre à ton tour une expatriation à Dublin ou ailleurs.

Podcast Voyageurs et Expatriés

Un interview d’une vingtaine de minutes. Bonne écoute !

Expatriation à Dublin de Sarah

Ce que tu as aimé de ta vie à Dublin ?

  • Partir vivre une expérience à l’étranger, seule, loin de ma famille et de mes repères. Je suis partie durant mon cursus scolaire et j’ai dû tout faire moi-même. J’ai énormément appris sur moi.
  • Les rencontres humaines ! J’ai rencontré des personnes qui viennent des quatre coins du monde. C’était tellement enrichissant culturellement de partager des moments avec eux et d’apprendre à les connaître. Surtout lorsque je vivais en colocation avec des personnes venant d’ailleurs. Mais aussi grâce aux rencontres, je sais que je resterai en contact et ami pendant de longues années avec certaines d’entre eux.
  • Visiter un nouveau pays ! J’ai toujours voyagé et adoré ça. Je ne connaissais pas du tout l’Irlande avant de prévoir mon voyage là-bas. J’ai adoré aller découvrir ses différentes régions, souvent avec des amis ou de la famille en visite. C’est un pays absolument magnifique, très vert, entouré de la mer et avec de nombreux lacs. Donc on est toujours émerveillé par les paysages et la vue !
  • Avoir pu partager cette expérience aussi avec des amis que je connaissais avant mon départ. Je suis partie avec une amie avec qui j’ai partagé les premiers mois de cette aventure. C’était vraiment fun de préparer ce voyage avec elle et de savoir que l’on pourrait compter l’une sur l’autre. J’ai aussi eu la chance que ma meilleure amie me rejoigne en Irlande un an et demi après mon arrivée. Et aussi rencontrer mon compagnon actuel et apprendre à vivre à deux dans un pays étranger.
  • Parler anglais ! J’adore cette langue et il était primordial pour moi de partir dans un pays anglophone afin de perfectionner mes connaissances et devenir le plus bilingue possible. J’étais tellement fière quand on devinait que je n’étais pas irlandaise mais que la personne n’arrivait pas à savoir de quel pays je venais en m’entendant parler. Oui oui je sais, l’accent français est le plus sexy du monde.. mais plus je le perdais, plus j’étais heureuse.

Ce que tu as le moins apprécié sur ton expatriation à Dublin ?

  • Dur question, je ne tire que du positif de cette expérience mais je vais chercher quelques points un peu plus négatifs. Je vais commencer par le cliché de la météo. Même si lors de ma première semaine j’avais très chaud et le soleil était au rendez-vous, ce ne fut pas toujours le cas au long de ces années. J’adore le soleil et la chaleur donc c’est vrai que ça me manquait parfois, surtout en été mais attention le soleil irlandais sait se faire sentir quand il pointe le bout de son nez.
  • Le coût de la vie. Les loyers sont très très chers en Irlande et les logements sont souvent vétustes. Il faut donc aimer vivre en communauté car la colocation est le meilleur moyen de faire des économies sur le loyer.
  • Être loin de ma famille. Je suis très proche de ma famille et j’adore passer du temps avec eux donc l’éloignement peut être dur parfois. Heureusement je passais beaucoup de temps avec mes amis, en tant qu’expatriés nous étions tous dans le même bateau et on pouvait compter les uns sur les autres.
  • Là, je commence vraiment à sécher, dur dur de trouver d’autres points pour cette rubrique… =D

Les 10 lieux à visiter en Irlande ?

Durant cette expatriation à Dublin, Sarah a pu parcourir l’Irlande de haut en bas et d’est en ouest. Il y a tellement à découvrir qu’il faudra faire des choix, voici les siens !!

Peux-tu nous parler de la différence culturelle et des liens sociaux entre la France et l’Irlande de ton point de vue ?

Les liens que l’on tissent avec les personnes que l’on rencontre lors d’une telle expérience sont pour moi plus forts que ceux que je pourrais tisser avec des personnes si je rencontrerai en France. Le fait qu’il y ai beaucoup d’expatriés en Irlande, il est très facile de rencontrer de nouvelles personnes et de se faire des amis. Nous sommes tous loin de nos familles donc nos amis deviennent notre famille. Nous passons beaucoup de temps ensemble et vivons aussi ensemble, et forcément ça rapproche. Et nous partageons tous cette même expérience, cette expatriation. Les liens sociaux étaient beaucoup plus compliqués avec les irlandais car ils sont déjà bien implantés dans leur vie avec leur famille et leurs amis. Bien que les irlandais soient très gentils et accueillants. Ils adorent rencontrer des étrangers et passer une super soirée mais c’est plus compliqué de créer une relation sur le long terme.

La vie irlandaise est peut-être ce qui me manque le plus en France ! Il est de coutume de socialiser énormément en Irlande. Tout le monde se rejoint au pub après le travail pour partager quelques pintes et passer du bon temps. Les Irlandais ont vraiment une grande joie de vivre ! La culture du pub est très présente alors qu’en France nous sommes plus casaniers et préférons voir nos amis dans nos foyers.

J’ai aussi vu une différence culturelle concernant le travail, il est plus facile pour moi de trouver du travail en Irlande qu’en France. On nous laisse plus facilement notre chance. Ensuite, la personne et son parcours sont importants, et on se focalise moins sur les diplômes contrairement à la France.

Mêmes si ce sont deux pays géographiquement proches, il y a de nombreuses différences culturelles et du positif dans chacun de ces pays.

Envie de découvrir d’autres expatriations ?

J’espère que ce retour sur l’expatriation à Dublin de Sarah t’aidera et te motivera pour vivre à ton tour une aventure en France ou ailleurs (article expatriation en Espagne, en Irlande).

Howth Expatriation à Dublin

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *