Crédit photo : Camille P - Enclos du Piton de la Fournaise
Podcast Voyageurs et Expatriés

Portrait #10 – Camille, expatriée à la Réunion depuis 18 mois

Aujourd’hui, nous partons à la rencontre de Camille, expatriée à la Réunion depuis 18 mois. Elle va nous dire ce qui l’a poussé à partir. Comment c’est de vivre là-bas ? Quelles activités il y a à faire malgré la crise sanitaire ? Comment s’est-elle préparée pour partir ? Que fait-elle pour travailler ?

Expatriée à la Réunion, c’est comment ?

Camille a 26 ans et a décidé de s’expatrier sur l’Île de la Réunion le 26 septembre 2019. J’espère que cet épisode d’une vingtaine de minutes te plaira.

Ce que tu apprécies le plus à la Réunion ?

1 – C’est une île de métissage où de nombreuses communautés vivent en harmonie. La population est très accueillante et chaleureuse. Les réunionnais sont dans le partage, je le ressens quand je rends visite à mes voisins. Aussi quand je vais au domicile de certains patients et qu’ils m’offrent des fruits de leur jardin, ou me proposent de partager un repas.
2 – Aussi je trouve que les gens sont patients, en voiture par exemple on n’entend pas le bruit des klaxons.
3 – Au niveau des activités, il y en a pour tous les goûts. Après le boulot, on peut pratiquer des sports sur la plage, aller admirer le coucher de soleil en buvant une dodo (nom donné à la bière ici) ou encore le week-end randonner, plonger, faire des grands pique-niques sur la plage, dormir en bivouac…
4 – Le climat est génial. Il fait tout le temps chaud, et ça se ressent au niveau du moral. Partir travailler le matin avec le soleil qui caresse ta peau, c’est cool. En été, les randonnées doivent être organisées à l’aube, on bénit la clim et la crème solaire (quand on est une petite zoreille fragile comme moi). Tandis que l’hiver austral est doux et le mot manteau ne fait pas partie du vocabulaire des insulaires.
5 – De façon plus pratique, j’aime le fait que ça soit relativement accessible (prix et distance) pour les amis et la famille qui veulent venir. Et que les démarches soient faciles puisque c’est la France.

Ce que tu apprécies le moins ?

1 – Voir des chiens abandonnés, écrasés, errants, lors de chacun de mes déplacements. Ici, la maltraitance animale est courante, les abandons très fréquents, et le gouvernement ne met rien en place pour sensibiliser et aider la population face à ce phénomène.
2 – Ce n’est pas la destination idéale quand on aime voyager souvent. Les billets sont relativement chers pour l’étranger. Mais il y a de chouettes destinations à explorer autour : Madagascar, Mayotte, Rodrigues, Maurice, Afrique du Sud…
3 – Travailler ici c’est une aubaine, mais il ne faut pas oublier l’envers du décor. Les réunionnais sont fatigués du turn over des professionnels de santé sur l’île. J’entends souvent « Vous comptez rester ? J’en ai assez que mon enfant change d’orthophoniste tous les ans ». En effet, il y a très peu d’écoles supérieures, les jeunes sont obligés de partir en métropole pour faire leurs études. Du coup, pour certaines professions, ils manquent de personnel et ce sont des métropolitains qui viennent, comme moi, passer quelques temps et repartent ensuite.
4 – Certaines choses sont plus chères ici, notamment les voitures, dont le prix est rarement raccord avec l’état de marche. Il faut faire attention à l’arrivée car de faux contrôles techniques sont pratiqués. En plus, les voitures sont absolument nécessaires car le réseau de transports en commun n’est que très peu développé. C’est dommage pour la pollution et le portefeuille. Ah, le tunning et les voitures qui cassent les oreilles et dégagent de la fumée noire : ça m’énerve ^^
5 – La présence des requins qui limite les activités aquatiques aux quelques lagons.

Lieux à visiter quand on part sur l’Île de la Réunion

1 – Le cirque de Mafate

Le cirque de Mafate qui n’est accessible qu’à pied ou en hélicoptère. C’est un lieu extraordinaire pour randonner, on en prend plein la vue. L’ambiance des gîtes le soir est génial, on y fait la fête. C’est un beau moment de partage.

2 – Le Piton de la Fournaise

Le Piton de la Fournaise, qui est un volcan actif. Un de mes plus beaux souvenirs ici était la première éruption à laquelle j’ai pu assister. C’était incroyable. Même quand il n’y a pas d’éruption, ça reste un décor semblant appartenir à une autre planète.

3 – La plage de Grande Anse

Ma plage préférée. Pour se poser, faire des jeux entre amis, un pique-nique, un coucher de soleil magnifique (en concurrence avec celui de la plage d’Etang Salé quand même), admirer les belles vagues, et les petits poissons dans le petit lagon.

4 – Les sorties Cétacés

Nager avec des dauphins c’est quand même une expérience de fou, il me semble. Et bon bien sûr, en bonus, si vous venez entre juillet et septembre (dates variables), les baleines et leurs baleineaux offrent un spectacle magnifique.

5 – Les Rondavelles

Je voudrais dire les Rondavelles à St Leu pour l’événement plus « culturel », mais avec ces histoires de Covid elles n’ont plus lieu. Il s’agissait d’un marché gourmand et musical qui avait lieu tous les dimanches soirs, avec différentes scènes proposant de la musique locale ou non, et plein de stands de bouffe. Du coup, comme je ne peux plus dire les Rondas (pour l’instant), on va dire la rando de Grand Bassin, qui n’est pas trop longue, mais qui a tous les aspects d’une super randonnée. Elle est sportive, tout en restant accessible, paysage de folie, vue sur tout le trajet, cascade et bassin à l’arrivée pour se baigner avant de tout remonter. Je l’adore.

Le changement culturel en tant qu’expatriée à la Réunion ?

Comme je l’ai dit, c’est vrai que la culture est différente à celle de métropole, mais je n’ai rien eu à changer sur ma façon de vivre. Donc cette culture n’empiète pas sur celle des autres. Ici, on est dépaysé sans vraiment l’être, ce que je trouve plutôt intéressant et confortable. On apprend de l’autre. On découvre des rites, des croyances, une histoire, des façons de vivre différentes. Je n’ai pas eu pour autant à modifier mes codes sociaux.

Point administratif

Personnellement je n’ai rien eu de particulier à faire qui soit propre à l’expatriation. Toutes les démarches sont similaires à un changement de département. Cependant, je sais que certains amis ont dû changer leur forfait téléphonique, ou s’assurer ici.
Voici quelques sites pour avoir plus de renseignements :
– Blog : Habiter à la Réunion
– Site : Expat.com

Alors suivre l’aventure de Camille expatriée à la Réunion, ça te tente ?

J’espère que cet épisode sur Camille, expatriée à la Réunion, te donnera envie d’y aller à ton tour. Si tu as d’autres tips à transmettre, n’hésite pas à les mettre en commentaire. En tout cas, merci d’être arrivé(e) jusqu’ici et si ça t’a plu je t’invite à écouter d’autres épisodes : Expatriation en Espagne, en Irlande, Traversée à la voile

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.