Séjour en Islande en hiver

Séjour en Islande : Voyage sur l’île vêtue de blanc !

Quoi faire en hiver en Islande ? Comment préparer son voyage ? Où dormir et quoi visiter ? Un rêve devenu réalité tant pour le chéri que pour moi. L’un de mes plus beaux voyages, mais aussi le plus onéreux. Voici notre carnet de voyage sur notre « Séjour en Islande » de décembre dernier, il y a qu’un seul mot pour le décrire : MAGIQUE !!

Séjour en Islande

Jour 1 : Samedi 9 décembre – De Reykjavik à Akureyri

Nous voilà dans les airs, au dessus de l’océan en direction de l’Islande. Nous avons atterri à Reykjavik, capitale de l’Île de glace vers 13h. A peine arrivés, nous avons acheté une carte SIM à 30€ avec 10 GI et ainsi éviter les hors forfaits et la location d’un GPS avec la voiture.

Ainsi pour profiter au mieux de nos vacances, nous avons loué une voiture pour notre séjour en Islande de 5 jours. Après avoir effectué toute la paperasse, nous voici sur le Route 1 en direction de Akureyri. Seconde ville islandaise, d’une capacité de 17000 habitants. Saviez-vous qu’il y a seulement 350 000 habitants en Islande ? Et qu’une loi interdit les mariages entre cousins ?

Ensuite, nous avons mis 6 heures pour nous rendre sur Akureyri car les routes sont étroites et très enneigées. De plus, les journées sont plutôt courtes donc il faut être prudent quand on roule de nuit. e soleil se lève vers 10h30 et se couche vers 16h en cette période de l’année. Après quelques arrêts, nous pouvons enfin nous pauser dans notre petit AirBnb, tenu par un artiste peintre.

Jour 2 : Dimanche 10 décembre – Chute d’eau et bain chaud

Une journée pleine de surprises. Tout d’abord, nous avions réservé une nuit au Nord de Islande afin d’admirer les baleines. En regardant différents forums et blog, nous avons vu qu’il y avait plus de chance d’en apercevoir depuis Akureyri. Mais nous en avons oublié les aléas de mère nature. Notre excursion en bateau a été annulée à la dernière minute, pour cause de glace dans le port. Impossible de bouger le bateau. Nous étions vraiment déçus, car c’était la seule raison de notre venue dans cette ville. Mais quelle belle surprise, quand nous sommes repartis vers notre AirBnb. Ainsi, nous avons pu discuter avec notre hôte et il nous a donné plusieurs idées pour profiter au maximum de cette journée.

Cascades de Goðafoss et Nature Bath

Nous voici partis en direction des cascades de Goðafoss à moins de 45 minutes de la ville. Puis, sous ses conseils nous avons continué à rouler pendant une heure en direction des bains chauds de « Nature Bath« . Le deuxième meilleur spot d’Islande. Même principe que le Bleu Lagoon, mais moitié moins cher, peu fréquenté et plus naturel. Nous y avons passé presque deux heures dans des eaux entre 38°C et 41°C. Le tout en admirant la vallée et son coucher de soleil malgré un ciel nuageux.

Les aurores boréales, un rêve d’enfant

Ensuite, retour vers Reykjavik en 7 heures de route. Sur le chemin, à seulement quelques kilomètres de la capitale nous pu admirer le ciel, y découvrir des constellations mais surtout contempler des aurores boréales. C’est un phénomène assez rare, qui se produit sous certaines conditions.

Comment voir la magie opérer pour admirer des aurores boréales ? Il faut :

  • une nuit noire : sans lune, ni pollution lumineuse. Les mois d’octobre à mars sont les plus favorables grâce à la période hivernale (longue nuit).
  • un ciel dégagé, qui peut être moins présent pendant la période hivernale, mais possible quand même.
  • leur imprévisibilité, et oui car c’est à la base un phénomène naturel, donc pas sur commande.

Scientifiquement compréhensible 🙂

Notre planète est protégée par une couche, nommée la « magnétosphère ». Ce bouclier magnétique est moins efficace sur pôles nord et sud de la Terre. Du coup, des particules solaires pénètrent dans l’atmosphère par le Nord et le Sud et entrent en contact avec l’oxygène présent dans l’air. C’est ce phénomène qui est à l’origine des aurores polaires. L’oxygène se met à rayonner en produisant des couleurs, notamment le rouge et le vert. Saviez-vous qu’au pôle Nord, les aurores sont nommées « boréales », et au pôle Sud « australes » ?

A la découverte de mes premiers clichés de nuit, pas très réussis mais j’en suis quand même fière. Après ce moment magique, nous avons repris la route en direction de Reykjavik pour découvrir notre second logement.

Jour 3 : Lundi 11 décembre – Le Cercle d’Or

Réveil assez matinale pour partir à la conquête du Cercle d’Or. Un circuit très populaire car il est proche que la capitale et regroupe plusieurs sites naturels propres à l’Islande. Nous y avons croisé de nombreux cars touristiques, du coup nous étions bien contents d’avoir notre propre voiture et d’y aller à notre rythme. Nous pourrez retrouver notre périple sur la carte en fin d’article.

Le cratère de Kerið

La cascade de Faxi

Geyser – Champ géothermique

Ensuite, nous avons pu parcourir le champ géothermique où se situe le fameux Geyser de « Geysir ». Cependant, il est inactif depuis des années, saviez-vous que « Geysir » pouvait propulser de l’eau entre 80°C et 100°C jusqu’à plus de 70 mètres de haut.

Mais, le lieu n’en reste pas moins magique grâce à son petit frère « Strokkur », qui lui entre en éruption toutes les 5/7 minutes. Il peut propulser de l’eau jusqu’à 20 mètres de haut. Un exploit de la nature magnifique à admirer mais très dure à photographier, de part sa spontanéité et sa rapidité.

Gullfoss – autrement dit La Chute d’Or

Tout d’abord, cette cascade est faite de deux étages, un 32 mètres de chute suivi par un de 70 mètres, pour tomber dans un étroit canyon. C’était un spectacle splendide entre la beauté du décor et l’arrivée du crépuscule. Même s’il n’était que 14h, le soleil commença à tendre vers l’horizon ce qui rendait les couleurs du ciel très spéciales.

Le lac de Laugarvatn

Le soleil se couchant tôt, nous avons dû adapter notre programme en raccourcissant le Cercle d’Or, par un dernier stop sur le lac de Laugarvatn. Le lac étant gelé nous avons pu marcher dessus, un rêve de petite fille encore une fois.

Retour vers Reykjavik

Ensuite, nous sommes retournés vers Reykjavik pour dîner au Reykjavik Fish Restaurant. Nous avons choisi des spécialités islandaises telles que Plokkari (de la purée pommes de terres et oignons et du poisson) et des tacos au poisson. Enfin un peu moins local pour le dernier mais très gourmand.

Jour 4 : Mardi 12 décembre – Þingvellir et Motoneige

Þingvellir

N’ayant pas terminé le Cercle d’Or hier, nous avons réorganisé notre journée afin de découvrir le Parc Þingvellir, classé au patrimoine de l’UNESCO. Sur ce lieu, nous avons exploré la fissure séparant les plaques tectoniques américaines et européennes. C’est un peu magique de ce dire que l’on peut être à la fois sur le sol américain et européen.

La Motoneige

Tout d’abord, c’est une activité assez onéreuse mais tellement unique. Rendez-vous au Gullfoss pour retrouver les organisateurs et monter dans un car avec d’énormes roues afin de faire face à la neige et se rendre à toute sécurité à la station.

Ainsi, nous avons enfilé une combinaison, des gants, des sur-chaussures et un casque pour avoir bien chaud et être en sécurité. Et nous voilà prêt à « glisser » sur la montagne. Nous avons pu en profiter durant 1h, 30 minutes de conduite chacun. C’est assez impressionnant, mais tellement amusant.

Le Secret Lagoon à Fludir

Notre seconde expérience dans les bains chauds afin de se réchauffer après cette balade en motoneige. Nous avons choisi troisième présent sur la liste de meilleurs bains chauds en Islande : Le Secret Lagoon. Celui-là a été mon favori et il se trouve à seulement 1h30 de Reykjavik. Au premier abord, il ne donne pas envie car l’entrée se fait par un bungalow mais quand on arrive sur la piscine naturel tout change. C’est comme si on s’était arrêté en pleine nature pour profiter d’un bain chaud. Peu de monde, très naturel car il est chauffé par des geysers présents toujours de lui. On peut même sentir l’eau montée à 50°C sur certains côtés.

Dîner au restaurant « Tapas »

Dernière soirée de notre séjour en Islande, le temps est passé si vite. Ce séjour a été l’un des plus merveilleux de ma vie et j’espère revenir pendant l’été. Ainsi, explorer son autre facette et surtout découvrir le pays sous de plus longues journées.

J’espère que ce carnet de voyage « séjour en Islande » vous donnera envie de découvrir ou re-découvrir ce pays. En tout cas, n’hésitez pas à laisser vos impressions ou vos interrogations en commentaire. De plus, vous pouvez explorer ma rubrique Voyages pour en découvrir davantage sur la France, l’Europe ou ailleurs dans le monde.

Comment préparer sa valise pour l’Islande en hiver?

Pour les vêtements :

Prendre des affaires bien chaudes !! Comme un legging ou une paire de collant à enfiler sous le pantalon, des chaussettes de skis, un sous-pull pour le ski, un sur-pantalon contre la pluie (moins encombrant qu’un pantalon de ski), des gants (pas forcément de ski mais qui tiennent assez chaud).

Ensuite, nous avons acheté des chaussures de marche pour moi, résistant à l’eau ou la neige et pour le chéri des boots acheté chez Décathlon UK.

Pour la photographie:

Le chéri possède un Fujifilm FinePix XP120 résistant au choc, à l’eau et aux températures extrêmes donc parfait pour un séjour en Islande. Il nous a donc servi à prendre les photos dans les bains chauds, même si la qualité est un peu plus faible mais correcte.

De mon côté, je possède un Canon 1300D, du coup plus fragile. Comme on me l’a conseillé, je me suis munie de petits sachets anti-humidités et d’un sac en plastique pour protéger de la pluie (un sac isotherme reconverti). Vous pouvez en trouver dans nos boîtes à chaussures ou dans un magasin de chaussure par exemples.

De plus, j’ai acheté un trépied Joby. Petit et très amovible, il est donc parfait pour se ranger dans le sac à dos et léger à transport partout avec soi. Il s’adapte à tous les supports, un vrai bijou que je vous recommande.

Le carnet de route:

Comme à mon habitude, je suis toujours munie d’un cahier pour prendre des notes et résumer mon voyage à chaque fin de journée. Ensuite, nous avions en amont, préparer nos journées même si on a été assez flexibles. Cela nous a permis de savoir ce qu’il y avait à voir et surtout ne rien manquer. Ainsi, nous avons pu adapter notre programme en fonction des intempéries.

Combien prévoir en budget pour un séjour en Islande ?

Le vol aller/retour: 160€ pour deux

Les transports: Location de voiture à 160€ + 90€ pour 5 jours. L’essence est un peu plus cher qu’en France mais raisonnable, nous en avons eu pour 115€.

Les hôtels: 70€ + 168€ + 48€ = 4 nuits pour deux

Les repas: Cela dépend de votre budget et de notre organisation. Mais cela coûte assez cher, nous mettions en moyen 50/70€ par jour pour les 3 repas.

Les loisirs: 415€ à deux pour les motoneiges, les bains chaudes 45€ pour deux, à deux reprises.

Pour terminer, nous en avons eu pour 750 euros à chacun pour notre séjour en Islande. Cependant, je pense qu’on aurait pu gagner sur la partir repas en achetant dans un grand magasin les petits déjeuners et se préparer des sandwiches. Certain c’est un budget, mais je n’hésiterais pas à le refaire. En quelques mots, cela nous a donné envie de visiter d’autres pays nordiques, tels que la Norvège, la Finlande…

Notre séjour en Islande

4 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *